LA MAIRIE RECULE SUR LES TARIFS DES FLORILÈGES